Publié le 28 Janvier 2016

Le gâteau invisible aux pommes

Après avoir fait la connaissance du gâteau magique, intéressons-nous cette fois-ci au gâteau invisible, qui sera ici réalisé avec des pommes. "Diantre ! Mais pourquoi a t'il été nommé ainsi ?" vous demandez-vous certainement. Et bien tout simplement car les fines lamelles de fruits sont mélangées dans très peu de pâte, qui en arrive même à disparaître. Le tout donne un gâteau très fondant et savoureux. A consommer de préférence froid !

Ingrédients :

- 70 g de farine

- 1 sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 2 œufs

- 50 g de sucre blanc en poudre

- 1 sachet de sucre vanillé

- 20 g de sucre roux en poudre

- 20 g de beurre

- 10 cl de lait

- 1 cuillère à café de rhum pour ceux qui aiment

- 6 pommes (environ 900 g )

1- Dans un petit récipient, mélanger la farine, la levure et le sel. Réserver.

2- Dans un récipient plus grand, battre les œufs, le sucre blanc en poudre et le sucre vanillé jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre que vous aurez fait fondre, le lait ainsi que le rhum tout en fouettant. Ajouter le mélange farine, levure et sel en fouettant vivement pour éviter les grumeaux.

3- Préchauffer le four à 200°C.

4- Peler les pommes, leur enlever le cœur et les couper en quartiers. Passer les quartiers à la mandoline pour obtenir des tranches très fines. Les incorporer à la pâte au fur et à mesure afin d'éviter l'oxydation du fruit. Une fois toutes les pommes intégrées à la pâte, mélanger le tout délicatement.

5- Beurrer un moule rond de 24 cm de diamètre maximum ou un carré de 20 cm de côté. Tapisser le fond du sucre roux en poudre. Cela caramélisera le dessus du gâteau. Verser enfin la pâte en lissant la surface.

6- Faire cuire entre 30 et 35 minutes à 200°C. Démouler une fois le gâteau tiédi en le renversant sur un plat.

Contemplez votre gâteau invisible avant qu'il ne disparaisse rapidement ;) Bon appétit !

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Recettes de cuisine

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2016

Des terrariums pour végétaliser son intérieur

Après avoir passé des heures à me perdre dans la contemplation de certains terrariums vraiment magnifiques, j'ai décidé de me lancer dans cette aventure. Après tout, pourquoi pas se consacrer à la confection de ces petits jardins miniatures en attendant des jours meilleurs pour aller jardiner en plein air ?

Le matériel nécessaire

Avant de s'adonner à cette activité, il convient de rassembler le matériel requis :

- des récipients de verre assez profonds pour que les racines des plantes soient à l'aise. Les récipients peuvent prendre différentes formes selon la fantaisie de chacun : aquariums, bocaux de verre destinés aux aliments, vases, cloches, etc.

- des plantes demandant peu d'entretien, demeurant petites, tolérant un niveau d'humidité élevé et une faible exposition au soleil. Les plantes grasses, cactus, mousses et fougères sont particulièrement adaptés à la vie en terrarium.

- un terreau léger et bien drainé

- de petits galets, graviers ou billes d'argiles

- du charbon actif pour aquarium

- du sable fin

- de la mousse

- des décorations

A noter qu'un récipient ouvert sera particulièrement adapté aux plantes grasses et cactus tandis qu'un contenant fermé conviendra mieux aux végétaux tels que les fougères.

La confection du terrarium

La première étape consiste à nettoyer le récipient de verre, cela évitera les tâches disgracieuses et limitera le développement des bactéries.

Placer ensuite une couche de galets, graviers ou billes d'argiles, associés au charbon actif pour un bon drainage.

Afin d'éviter que le terreau s'insinue entre les galets, mettre du tissu ou une couche de mousse sur ces derniers.

Ajouter ensuite une couche de terreau en la tassant.

Il est possible de le recouvrir d'une fine couche de sable pour l'aspect décoratif.

Insérer une nouvelle couche de terreau et y planter les végétaux choisis en tassant faiblement.

De la mousse peut venir recouvrir le terreau. Il reste ensuite à décorer selon votre inspiration avec des galets, coquillages, pignes de pin, figurines, etc.

Arroser enfin le tout. Un terrarium fermé ne sera arrosé qu'une fois que le terreau sera sec. Un terrarium ouvert le sera une ou deux fois par semaine, sauf pour les cactus et plantes grasses qui ne nécessitent qu'un arrosage par mois.

Et voilà, un petit coin de nature s'est invité chez vous !

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Végétaux

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2016

Les flocons d'or du mimosa s'éveillent

C’est un véritable plaisir olfactif et visuel que nous réservent les mimosas commençant à fleurir dans nos campagnes… Leurs pompons dorés et leur parfum enchanteur viennent illuminer cette période hivernale.

Originaire d’Australie, le mimosa fleurit au cœur de l’hiver, des mois de décembre à mars. Une exposition ensoleillée, un sol bien drainé et un climat assez doux seront les conditions nécessaires à son bon développement. Il existe plus de 1000 espèces de mimosas. Acacia dealbata, majoritairement cultivée, se plaît dans les sols acides et offre la résistance la plus élevée aux froideurs de l’hiver, jusqu’à -10°C dans un lieu abrité. L’espèce Acacia retinodes, ou mimosa des 4 saisons, fleurit tout au long de l’année, notamment sur la période de mai à novembre. Elle est moins résistante au froid (de -5°C à -8°C) et apprécie quant à elle les sols calcaires. Ainsi le mimosa d’hiver est souvent greffé sur Acacia retinodes afin qu’il puisse s’adapter aux sols alcalins du sud de la France. Afin de maîtriser sa croissance rapide, une taille du mimosa s’impose à la fin de l’hiver, après la floraison. Les tiges ayant fleuri ainsi que les branches abîmées par le gel seront coupées pour ne pas affaiblir l’arbre.

La côte d’Azur est la région de France qui abrite le plus de mimosas. Certaines espèces comme Acacia dealbata s’y sont même naturalisées, elles s’y reproduisent donc sans intervention humaine. Tous les ans, au mois de février, se tient la fête du mimosa, à Mandelieu-la-Napoule. Elle est prévue cette année du 17 au 24 février, l’occasion d’aller admirer les collines en fleur et les défilés de chars fleuris.

Pour ceux qui voudraient profiter des senteurs du mimosa toute l’année (et qui ne peuvent pas planter de mimosa des 4 saisons ;)), quelques produits issus des fleurs de cet arbre sont disponibles à la vente. Les gourmands apprécieront sans doute les fleurs de mimosa cristallisées et le sirop de mimosa. Pour les autres, le mimosa est décliné en parfums, savons, gels douches, laits pour le corps, bougies et huiles essentielles.

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Végétaux

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2016

Un prunier en fleur pour cette nouvelle année

Le prunier, fleurissant à la fin de l'hiver et annonciateur du printemps, symbolise le renouveau et évoque l'espoir, la ténacité et la longévité.

Quoi de mieux alors qu'un prunier en fleur pour vous souhaiter une année 2016 emplie de moments heureux, de courage lorsque les épreuves se présentent et de persévérance pour réaliser les projets qui vous tiennent à cœur.

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Peintures et illustrations

Repost 0