Publié le 26 Juin 2016

Nuits de juin

Il y a de cela trente étés, par une douce nuit de juin...

"L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu’à demi d’un somme
il transparent.

Les astres sont plus purs, l’ombre paraît meilleure ;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer a
u bas du ciel."

Victor Hugo, "Nuits de juin", Les rayons et les ombres.

Crédit photo : Estelle Bouquet

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Poèmes

Repost 0

Publié le 19 Juin 2016

La danse du tournesol

S'il y a bien une plante que l'on associe à la saison estivale, qui débute officiellement demain, c'est le tournesol et sa fleur semblable au brûlant soleil d'été.

L'héliotropisme du tournesol lui assure une croissance rapide

Le tournesol a de nombreux noms vernaculaires dont celui d'hélianthe, formé à partir de deux racines grecques : helios (le soleil) et anthos (la fleur). Ce nom lui vient essentiellement de sa fleur radiée de couleur or mais aussi de sa faculté à suivre la course du soleil. Le mot tournesol est d'ailleurs emprunté à l'italien "girasole" signifiant "qui tourne avec le soleil". L'héliotropisme du tournesol se produit en réalité avant la floraison. Durant cette période, les faces supérieures des feuilles de la plante suivent le parcours du soleil : en matinée, la plante est tournée vers l'est pour se retrouver à l'ouest en fin d'après-midi. Ainsi les jeunes plants bénéficient d'un ensoleillement maximum pour une photosynthèse optimale. Les tiges ont alors une croissance très rapide. Lorsque la floraison intervient, le capitule du tournesol (formé non pas d'une fleur comme on pourrait le croire mais d'un grand nombre de petites fleurs rassemblées en un réceptable) pointe définitivement vers la direction Est/Sud-Est. La "danse" du tournesol est alors terminée. Une fois fécondé, le capitule ploie sous le poids des graines et s'incline face au sol. Le tournesol voyant ainsi sa vie se terminer, et bien qu'alourdi et figé par celles-ci, voit en elles la promesse d'un renouveau futur.

Symbolique du tournesol

En raison de l'abondance des graines qu'il produit, le tournesol est associé à la fécondité et au renouveau. La fidélité qu'il voue au soleil en fait aussi un symbole d'espérance et de dévouement inconditionnel. Les peintres baroques ont ainsi choisi le tournesol afin d'illustrer le mythe de la nymple Clytie, issu de la mythologie grecque. Clytie, aimant éperdument le dieu du soleil Apollon, voit son amour déçu par ce dernier, malgré sa grande beauté. Désespérée, elle n'a de cesse de suivre du regard la course du char solaire jusqu'au jour où, consumée de douleur, elle se transforme en une fleur qui a la faculté de toujours être tournée vers le soleil, le tournesol.

Crédit photo : FIDIS, photographe à Arles : https://fidis.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Végétaux

Repost 0

Publié le 12 Juin 2016

Tomber dans les pommes

L'expression répandue "tomber dans les pommes" a pour signification, comme nous le savons tous, "perdre connaissance" ou "s'évanouir". Mais quelle est son origine ? Pourquoi tomberait-t-on spécifiquement dans les pommes lorsque nous défaillons ? Ce qui, au demeurant, ne doit pas être des plus agréables vu la dureté du fruit en question...

Nous évoquerons ici les conjectures les plus évidentes car l'origine de cette expression n'est pas attestée, même si son apparition est confirmée en 1889. 

En 1930, Albert Dauzat, linguiste français à qui l'on doit notamment des travaux sur la toponymie et l'anthroponymie, propose une explication. Les "pommes" que l'on rencontre dans l'expression, seraient en fait une déformation du mot "pâmes". "Tomber dans les pâmes"  ou "tomber en pâmoison",  que l'on emploie encore de nos jours, ont en effet la même signification que l'expression qui nous occupe.

L'autre origine de l'expression "tomber dans les pommes", et celle qui est généralement préférée, vient d'une locution de George Sand, qu'elle utilise dans une lettre destinée à Madame Dupin : "être dans les pommes cuites". Cette locution désigne ici l'état de fatigue avancée dans lequel elle se trouve et est à rapprocher, par la même occasion, de l'expression "être cuit". La locution de George Sand, qui peut elle même avoir été influencée par l'expression "se pâmer", aurait donné l'expression actuelle "tomber dans les pommes".

Alors, est-ce une histoire de pommes cuites ou de pâmoison ? peut-être un heureux mélange des deux...

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Proverbes et expressions

Repost 0

Publié le 4 Juin 2016

Aux prémices des lavandes en fleurs

Les premiers effluves d'un parfum d'été flottent discrètement dans l'air. On la remarque à peine pour l'instant dans sa couleur mauve pâle mais ses épis sont pourtant bien là. La lavande, dont la floraison approche, est la promesse d'un spectacle olfactif et visuel saisissant.

De la Drôme aux Alpes Maritimes, en passant par le Vaucluse, la lavande est un symbole de la Provence à part entière. Colorée et parfumée, elle pousse sur les sols calcaires et secs, demandant une exposition ensoleillée. Sa période de floraison s'étend de la mi-juin au mois d'août selon les régions et l'altitude. C'est d'ailleurs juste avant que la lavande ne fleurisse qu'il faut la récolter car c'est à ce moment que les brins ont l'odeur la plus prononcée. La chaleur de l'été provoque en effet la montée de l'essence dans les glandes sécrétrices de la fleur de lavande. Une fois la floraison commencée, la senteur s'atténue progressivement. Diverses variétés de lavandes sont cultivées, le lavandin étant le plus répandu, car offrant une bonne résistance et un meilleur rendement.

La lavande était déjà utilisée durant l'Antiquité par les Romains pour parfumer le linge et les bains. Elle permettait aussi d'éloigner des vêtements les insectes comme les mites, par ses propriétés répulsives. L'étymologie du mot concorde d'ailleurs avec cette utilisation de la plante, le mot latin lavandaria désignant alors le linge à laver. Voici donc d'où nous vient l'utilisation de sachets de lavande séchée dans nos armoires. D'autres propriétés de la lavande ont été exploitées, comme ses vertus antiseptiques et calmantes. Elle est ainsi très utilisée en aromathérapie. On la retrouve aussi dans l'élaboration de parfums souvent masculins, où elle est employée en soliflore pour les eaux de toilette et en note de coeur dans les eaux de Cologne.

Plus que quelques semaines à attendre pour voir les champs de lavande se transformer en vastes étendues colorées. Il ne manquera alors qu'un coucher de soleil pour éclairer la scène d'une lumière irréaliste et le tout sera parfait.

Crédit photo : Estelle Bouquet

Voir les commentaires

Rédigé par Estelle

Publié dans #Végétaux

Repost 0